Filtrer

Période
Lieu de production
Couleur
Format
Filtrer

1945-1951

Pleasure Wine : Chartreuses de 1945-1951

 

La Chartreuse de 1945-1951 (Tarragone)

 

Bien que les moines aient déplacé leur équipement de Marseille vers Fourvoirie en mars 1932, suite à leur retour officiel en France, la distillerie de Tarragone continue toujours de tourner en parallèle. Son activité permet de fournir les marchés espagnols, portugais et sud-américains. En décembre 1932, un décret espagnol réglemente non seulement le travail des étrangers mais également les congrégations religieuses. Les moines Chartreux sont donc doublement impactés. Tous les employés de la distillerie qui n'ont pas la nationalité espagnole sont contraints de quitter la ville de Tarragone, en 1933. Seule une poignée de Frères reste encore sur place pour faire fonctionner la chaîne de production.

Cinq ans plus tard, en 1938, la guerre civile espagnole menace les moines restés à la distillerie. Les difficultés s'amassent pour eux : l'armée révolutionnaire tente de les exproprier, les bombardements ravagent Tarragone, des pénuries de sucre et d'alcool impactent la production, les problèmes d'exportation sont légion... Bref, les Pères Chartreux peinent à joindre les deux bouts pour assurer leur chiffre d'affaires mais aussi garantir un salaire à leurs employés espagnols. En 1943, la distillerie de Tarragone décide de s'associer avec des liquoristes américains pour produire un Brandy de qualité (une bonne idée pour les moines, puisque la production de Brandy ne nécessite pas de sucre), destiné uniquement au Royaume-Uni et aux USA : le "Brandy CAR la Tarragonesa".

Le terme "CAR" fait bien entendu référence à "Cartujos" (c'est-à-dire "Chartreux" en espagnol). On trouve d'ailleurs souvent une étiquette publicitaire sur les Chartreuses sorties pendant cette période, rappelant au public l'existence de la nouvelle eau-de-vie des moines. Par la suite, la Seconde Guerre Mondiale vient également perturber les affaires des Chartreux en 1945, faisant baisser les ventes vers les USA de façon significative (bien que le marché cubain continue d'acheter du Brandy, en échange de sucre). Jusque dans les années 1950, la pénurie de sucre impacte ainsi de façon très négative la production des Chartreuses espagnoles. Ce n'est qu'en 1953 que les ventes reprennent enfin.

Lire la suite

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter